Mon premier roman…

Plus que 7 jours pour terminer de le corriger et de le mettre en forme… Bientôt, très bientôt, ce petit roman policier et fantastique, dans  la veine du Maître et Marguerite de Mikhaïl Boulgakov, et du Diable Boiteux de Luis Vélez de Guevara, dont il est un très, très modeste hommage, sera disponible à la vente sur Amazon…

Je ne sais pas encore quel titre lui donner… J’hésite entre Meurtres et Diableries à la russe et Le petit Démon qui aimait le Vatrouchka

Mes nouvelles…

  • Esprit, es-tu là ? 
    • Résumé : Un soir, cinq jeunes femmes, inconscientes du danger qui les guette, se retrouvent dans une grande et vieille maison pour participer à une séance de spiritisme…
      Après « Qui a tué Anna ? », une nouvelle enquête du commissaire Barreau…
  • Qui a tué Anna ?
    • Résumé : À Paris, un soir d’hiver, une femme est brutalement assassinée pendant la représentation d’une pièce de théâtre d’Agatha Christie.
      Le commissaire Barreau et le jeune inspecteur Prieur, entre mensonges et jalousies, vont mener l’enquête pour découvrir qui a tué Anna…

 

Ecrire un roman policier

Ecrire un roman policier est un exercice palpitant… Et je comprends que l’on ait envie de se lancer, bille en tête, dans la rédaction d’une telle histoire… Toutefois, je ne peux que vous conseiller, avant de vous installer devant votre ordinateur, de commencer par lire beaucoup de romans policiers et de suivre les conseils avisés des maîtres du genre. En voici quelques-uns…

Agatha Christie

« Je vais vous dévoiler en deux mots le secret de fabrication : vous choisissez votre coupable, et vous mettant dans sa peau, vous décidez des moyens qui vous permettent le mieux de masquer sa culpabilité. Ensuite, ayant fait votre plan, vous recommencez votre exposé par le commencement en vous plaçant du point de vue du spectateur. Essayez, et vous verrez comme c’est simple. »

Georges Simenon

« Le roman consiste à créer un groupe social quelconque, cinq ou six personnes, peu importe, autour d’un personnage central, et il ne reste plus à l’auteur qu’à se mettre dans la peau de ce personnage central. »

Raymond Chandler

« Il doit y avoir une ambiance, une histoire en dehors du mystère lui-même, qui doit avoir de l’intérêt. Par exemple, l’investigation en elle-même doit être une aventure qui mérite la lecture. »